Page d'accueil > Qui sommes-nous? > Publications

Publications

Cette page présente les publications les plus récentes. Vous pouvez les retrouver ainsi que les publications plus anciennes dans notre bibliothèque virtuelle en cliquant sur le lien à droite de l’écran.

Revue Cultivons le futur ! n°37 Paysan, paysanne, un métier d'avenir

[02-03-2015]

Croisant dans les ruelles du village un jeune homme, son hilaire sur l’épaule, nous lui demandons ce qu’il fait comme métier. Il nous répond : “Je ne fais rien”. Si nous posions la même question à son père, il nous répondrait “On est là...”. Être agriculteur dans les zones rurales du Sénégal est souvent un choix par défaut. Certains membres de la famille ont été encouragés à partir chercher du travail en ville, et ceux qui sont restés au village s’occupent des champs. Travaillant une terre ingrate avec de maigres moyens et très peu de formation technique, ces producteurs peinent à assurer les besoins vivriers de leur famille. Du coup, l’agriculture souffre d’une image négative : travail pénible, revenus insuffisants et grande sensibilité aux crises alimentaires...

Or, l’agriculture familiale est l’activité prédominante dans les sociétés rurales, et elle est la seule capable de répondre au défi alimentaire et nutritionnel de notre planète dans les prochaines décennies.

Encore faut-­il pour cela renforcer les capacités des agriculteurs : améliorer leur maîtrise technique, renforcer leur équipement, faciliter l’accès à des semences de qualité, encadrer leurs choix de production... L’amélioration des performances de production permettra une meilleure reconnaissance du métier d’agriculteur, par les agriculteurs eux­mêmes et par leur environnement socio-­économique.

Au Sénégal, nous nous impliquons dans ce renforcement des capacités des producteurs depuis plus de 10 ans. On peut citer comme exemple la création de fermes­-écoles, comme celle mise en place depuis 2014 à Dialakoto. Avec le soutien de la Loterie Nationale, nous appuyons l’association OPDAD, notre partenaire local, pour le fonctionnement de cette ferme qui accueille tout au long de l’année des jeunes producteurs venus apprendre de nouvelles techniques ou cherchant à développer une nouvelle production. Les stagiaires sont progressivement sensibilisés sur l’importance d’articuler agriculture et élevage, sur des pratiques agro­écologiques et sur la gestion de leur exploitation. En sortie de formation, les jeunes sont appuyés pour mettre en pratique leurs nouvelles connaissances, par la fourniture d’intrants ou de matériel et par un suivi technique. Nous cherchons ainsi à créer des cercles vertueux au profit de la sécurité alimentaire : un producteur mieux formé et mieux équipé s’assure un stock vivrier plus important et des revenus supérieurs, il améliore l’image de l’agriculture, ce qui incite d’autres personnes à se professionnaliser. C’est grâce à ce mécanisme qu’on peut améliorer la sécurité alimentaire et consolider les revenus des familles rurales sénégalaises.

Stéphane Contini, coordinateur régional au Sénégal