Page d'accueil > Qui sommes-nous? > 

Publications

Cette page présente les publications les plus récentes. Vous pouvez les retrouver ainsi que les publications plus anciennes dans notre bibliothèque virtuelle en cliquant sur le lien à droite de l’écran.

Revue Cultivons le futur ! n°36 Les femmes, actrices de l'agrculture familiale

[30-11-2014]

L’engagement des femmes en agriculture n’est plus à démontrer. Depuis longtemps elles ont cherché à garantir l’alimentation et la santé de leur famille à long terme, en améliorant la production agricole et la conservation. Combien de femmes exploitant des cultures vivrières n’ai-je pas vu en Afrique et dans les Andes, souhaiter un meilleur accès au crédit pour améliorer leur autonomie ? Mais il faut des garanties, difficiles à fournir car elles n’ont (généralement) pas de terres ou de biens. D’où l’importance du microcrédit et des projets qui le soutiennent, ce que fait ADG.

Garantes des pratiques sociales, les femmes sont aussi chef d’exploitation quand le mari part chercher du travail. Certaines sont gardiennes des anciennes semences (celles commercialisées restent propriété des hommes) et jouent donc un rôle dans la biodiversité.

Ce Cultivons le futur ! décrit les actions d’ADG pour promouvoir l’autonomie des femmes agricultrices, en soutenant ce qu’elles ont déjà développé dans leur contexte propre. Nous verrons également les enjeux (avancées et freins dans certaines sociétés) liés à l\'engagement des femmes dans l\'agriculture et comment ADG traduit et promeut ces enjeux dans ses projets de développement.

Pourquoi ADG accorde-t-elle une place particulière aux femmes ?

Des inégalités sont encore observées dans l’accès aux ressources et aux bénéfices qui en découlent. ADG veut soutenir l’agriculture familiale au-delà de l’unité familiale paysanne et veille, dans ses projets, à ne pas engendrer d’effet négatif sur l’égalité hommes – femmes et à contribuer à un peu plus d’équité sociale à travers 5 engagements. Nous vous présenterons trois cas de terrain : la collaboration avec une union de groupements féminins au Sénégal ; le travail sur la nutrition en zone andine (Bolivie) avec les «mères-exemples» ; et l’organisation d’ateliers sur le genre au Cambodge.

Qu’en disent les femmes ? Écoutez-les au travers de témoignages de femmes du Sud engagées dans un comité de gestion d’une organisation paysanne ou dans la coordination de zone (Rosalia au Pérou, Chey au Cambodge, Monique au Bénin). Au Nord, Marianne Streel de l’Union des Agricultrices Wallonnes nous présente leur situation en Wallonie.

Prenons-en de la graine !